Formulaires
Simulateur
Nous contacter
Parc de Montbenon à Lausanne. © Geoffrey Cottenceau © CPCL

Des prestations de retraite flexibles

Votre 2e pilier, en complément de votre 1er et de votre éventuel 3e pilier, a pour rôle de maintenir votre niveau de vie à la retraite.

En tant qu’assuré·e à la CPCL, vous bénéficiez d’une couverture de « prévoyance surobligatoire », c’est-à-dire qu’elle dépasse les prestations minimales prévues par la loi.

Recevoir vos prestations

  • sous forme de rente, versée chaque mois
  • sous forme de capital (jusqu’à 25 % de vos prestations), versé en une fois

La CPCL propose différentes options de retraite vous permettant de passer progressivement de la vie professionnelle à la retraite. Le début du versement de vos prestations de retraite peut ainsi s’échelonner entre 60 ans (retraite anticipée) et 70 ans (retraite reportée). Certaines catégories d’assuré·es bénéficient de dispositions particulières.

Bon à savoir

Lorsque vous avez convenu de la date de votre départ à la retraite avec votre employeur, nous vous prions de nous adresser une demande de versement de vos prestations. Le versement n’est en effet pas automatique.

Quand prendre votre retraite?

58 ans Début de la possibilité de maintenir les conditions d’assurance en cas de réduction du taux d’activité
60 ans Début de la possibilité de prendre une retraite anticipée ou une retraite par étapes
62 ans Âge ordinaire de retraite pour les assuré·es de catégorie B (policier·ères, pompier·ères, ambulancier·ères)
65 ans Âge ordinaire de retraite pour les assuré·es de catégorie A (femmes et hommes hors catégorie B)
70 ans Âge maximal pour commencer à bénéficier d’une rente de retraite

Comment est calculée votre rentre de retraite?

Le montant de vos prestations de retraite dépend des différents salaires obtenus, du nombre d’années travaillées, mais aussi de votre âge au moment de votre départ à la retraite.

La CPCL applique un régime en primauté de prestations. Votre rente de retraite est calculée en prenant en considération l’ensemble des salaires sur lesquels vous avez cotisé.

Votre rente de retraite est calculée comme suit:
Somme revalorisée des salaires cotisants à l’âge de départ à la retraite x Taux de rente (1,5%) = Rente de retraite annuelle à 65 ans
Par exemple:
CHF 2'340'000.– x 1,5% = CHF 35'100.–

La somme revalorisée des salaires cotisants correspond à la somme des salaires sur lesquels vous avez cotisé durant votre carrière. À cette somme sont ajoutés vos éventuels apports (ex: sous forme de rachats) ou déduits vos éventuels retraits (ex: pour acquérir un bien immobilier ou suite à un partage dans le cadre d’un divorce).

Bon à savoir

Le Comité de la CPCL décide chaque année s’il accorde une revalorisation de la somme des salaires cotisants. Cette décision peut engendrer une augmentation de vos prestations.

Pour connaître le montant de votre rente

Chaque année, la CPCL vous envoie une fiche d’assurance faisant état de votre situation de prévoyance. Sur ce document sont indiquées les différentes
prestations prévisibles de retraite ainsi que la somme des salaires projetés à 65 ans.

Pour estimer les implications financières de vos projets de retraite, vous pouvez utiliser le simulateur en ligne ou nous adresser une demande de simulation de retraite au moyen du formulaire que vous trouverez sur notre site.

Modalités de retraite

Retraite ordinaire

À la CPCL, l’âge de retraite ordinaire est fixé à 65 ans pour les femmes et pour les hommes. Pour les assuré·es de la catégorie B (policier·ères, pompier·ères, ambulancier·ères), cet âge est fixé à 62 ans.

Versement en capital

Vous avez la possibilité de retirer jusqu’à 25% de vos prestations de retraite sous forme de capital. Cette option entraîne une diminution proportionnelle de votre rente de retraite. Par exemple, si vous choisissez de prendre 25% de votre avoir en capital, votre rente va diminuer aussi de 25%.

La demande de versement en capital doit être faite au moins un mois avant la date de votre départ à la retraite. Ce choix est irrévocable.

La prestation en capital est soumise à l’impôt, qui vous sera demandé directement par l’Administration fédérale des contributions.

Bon à savoir

Si vous êtes marié·e ou lié·e par un partenariat enregistré, votre conjoint·e ou partenaire doit donner son consentement écrit, complété par une signature légalisée.

Retraite anticipée

Vous pouvez anticiper votre retraite dès l’âge de 60 ans. Ce départ anticipé a pour effet de diminuer les prestations qui vous seront versées.

Pourquoi? Parce qu’en anticipant votre retraite, vous réduisez la durée de la période de cotisation. De plus, la période de versement de la rente se rallonge. C’est la raison pour laquelle nous utilisons un facteur d’anticipation de 0,4% par mois séparant l’âge anticipé de l’âge ordinaire.

Vous trouverez le détail des taux d’anticipation dans notre Règlement d’assurance.

Exemple chiffré:
Année Départ en 2023 Départ en 2025 Départ dès 2026
Âge 60 ans 62 ans 64 ans
Somme des salaires cotisants 2'848’000 2'990’400 3'204’000
Facteur d’anticipation -11,625% -11,925% -4,800%
Calcul de la pension de retraite (2'848'000 x 1,5%) – 11,625% (2'990'400 x 1,5%) – 11,925% (3'132’800 x 1,5%) – 4,8%
Rente de retraite anticipée annuelle CHF 37’754.– CHF 39’507.– CHF 44’736.–

Si un·e assuré·e prend sa retraite à 60 ans en 2023, il ou elle recevra une rente de retraite annuelle de CHF 37’754.–. En continuant à travailler pendant deux ans et en partant à l’âge de 62 ans en 2025, cette personne touchera une rente annuelle de retraite de CHF 39’507.–. Et enfin, sa rente de retraite annuelle s’élèvera à CHF 44’736.– en stoppant son activité salariée à 64 ans.

Retraite reportée

Vous pouvez continuer d’exercer une activité lucrative après avoir atteint l’âge ordinaire de la retraite, jusqu’à 70 ans au plus tard.

Le report de la retraite permet d’augmenter votre rente, mais doit se faire avec l’accord de votre employeur. La poursuite de votre activité lucrative présuppose en effet le maintien du prélèvement des cotisations selon la répartition usuelle entre vous et votre employeur.

À l’inverse d’une retraite anticipée, lors d’une retraite reportée, votre rente de retraite s’améliore. En effet, votre capital accumulé augmente et la période durant laquelle vous recevez votre rente est potentiellement réduite.

La majoration de la rente de retraite s’élève à 0,4% par mois séparant l’âge anticipé de l’âge ordinaire.

Retraite par étapes

Dès l’âge de 60 ans, vous pouvez échelonner votre départ à la retraite. Cette possibilité vous permet de poursuivre une activité lucrative à taux partiel et de bénéficier, en parallèle, d’une partie de votre rente de retraite.

Le départ progressif à la retraite peut se dérouler au maximum en trois étapes, au cours desquelles vous devez réduire à chaque fois votre taux d’activité d’au moins 20%.

Rente-pont

Si vous anticipez votre retraite, vous avez la possibilité de demander une rente‑pont. Cette rente, versée par la CPCL, a pour but de vous soutenir financièrement dès le début de votre retraite anticipée et jusqu’à l’ouverture de votre droit aux prestations de retraite du 1er pilier (AVS).

En contrepartie, une retenue viagère est prélevée sur votre rente de retraite. Cette retenue équivaut à 5% par an du montant de votre rente‑pont.

Bon à savoir

En cas de lacune de prévoyance, pensez à racheter des années de cotisations, afin d’augmenter vos prestations de retraite.

Une fois la lacune de prévoyance comble, vous pouvez également compenser la réduction de votre rente en cas de retraite anticipée en « préfinançant » cette dernière.

Supplément temporaire

Le supplément temporaire est une prestation de la CPCL qui vous permet de compléter votre rente de retraite anticipée durant trois ans. Les modalités d’octroi et le montant alloué dépendent de votre âge de départ à la retraite et du nombre d’années cotisées.

Le montant de votre supplément temporaire est indiqué sur votre fiche d’assurance.

Certaines catégories d’assuré·es bénéficient de dispositions particulières ainsi que d’un montant et d’une durée de versement supérieurs.

Demander un versement de vos prestations de retraite

Simulation

Pour choisir le modèle de retraite le plus adapté à votre situation et à vos projets, nous  vous recommandons de bien vous renseigner et de procéder à une simulation de votre future rente. Nous nous tenons à votre entière disposition pour vous guider dans cette démarche.

Date de départ

En accord avec votre employeur, vous décidez de la date et des modalités de votre départ à la retraite.

Formulaire

Nous vous remercions de remplir ensuite le formulaire Demande de prestations de retraite et de nous l’adresser par e‑mail à info@cpcl.ch avec les annexes demandées.

Confirmation

Nous vous versons vos prestations en début de mois. Nous vous adressons également une confirmation écrite et un décompte de rente durant le mois précédant votre départ.

Attestation

En début d’année, nous vous envoyons une attestation de rente vous permettant de déclarer à l’Administration fédérale des contributions les rentes perçues l’année précédente.

FAQ

Vous avez des enfants à charge?

Si vous êtes à la retraite et que vous avez des enfants de moins de 18 ans ou de moins de 25 ans et en formation ou invalides, vous avez droit à une rente d’enfant de retraité·e pour chacun de vos enfants concernés. Chaque rente d’enfant s’élève à 20 % de votre rente de retraite. Lors de votre départ à la retraite, nous vous remercions d’annoncer vos enfants sur le formulaire de demande. Par ailleurs, si votre enfant est âgé de 18 ans ou plus et se trouve en formation ou aux études, nous vous demandons de nous remettre l’attestation de formation/d’études.

Et si, dès l’âge de 58 ans, votre taux d’activité baisse de 50%?

Dès 58 ans, en cas de baisse de votre taux d’activité jusqu’à 50%, vous avez la possibilité de maintenir vos conditions d’assurance antérieures. Le calcul de vos prestations de retraite se basera ainsi sur votre situation avant la baisse de votre taux. En revanche, le paiement des cotisations sur la part de salaire non perçue est en principe à votre charge.

Vous hésitez à demander un capital lors de votre départ à la retraite?

Chaque situation est unique et votre contexte familial ou encore votre état de santé peuvent vous inciter à opter pour un capital ou non.

L’avantage d’une rente est double: elle permet un versement régulier jusqu’à votre décès et, si vous laissez des survivant·es, elle garantit une protection à votre époux·se, votre partenaire enregistr·ée et/ou vos enfants survivants. En revanche, vous continuerez à payer un impôt sur le revenu comme vous le faites sur votre salaire.

Le capital, de son côté, peut vous offrir une certaine flexibilité: amortissement de l’hypothèque de votre logement, réalisation d’un projet ou encore constitution d’un capital pour vos enfants ou autres héritier·ères. Toutefois, vous êtes responsable de la gestion de votre patrimoine et ne bénéficiez d’aucune protection contre la longévité.